Taux de ERV

Le taux de bactériémies à l'entérocoque résistant à la vancomycine (ERV) pour la période de rapport (une fois par trimestre) est calculé comme suit :

Nombre de cas de bactériémies à ERV acquis dans l'hôpital et dont le diagnostic a été confirmé par un laboratoire, x 1000
------------------------------------------------------------------
Nombre total de jours-patient (sur une période d'un mois)

Taux de ERV de l'HGMH

Période Taux par 1,000 jours-patients Nombre de cas
Juillet - septembre 2017 0 0
Avril - juin 2017 0 0
Janvier - mars 2017 0 0
Octobre - décembre 2016 0 0
Juillet - septembre 2016 0 0
Avril - juin 2016 0 0
Janvier - mars 2016 0 0
Octobre - décembre 2015 0 0
Juillet - septembre 2015 0 0
Avril - juin 2015 0 0
Janvier - mars 2015 0 0
Octobre - décembre 2014 0 0
Juillet - septembre 2014 0 0
Avril - juin 2014 0 0
Janvier - mars 2014 0 0
Octobre - décembre 2013 0 0
Juillet - septembre 2013 0 0
Avril - juin 2013 0 0
Janvier - mars 2013 0 0
Octobre - décembre 2012 0 0
Juillet - septembre 2012 0
Avril - juin 2012 0
Janvier - mars 2012
Octobre - décembre 2011
Juillet - septembre 2011 0
Avril - juin 2011
Janvier - mars 2011
Octobre - décembre 2010
Juillet - septembre 2010
Avril - juin 2010
Janvier - mars 2010 0
Octobre - décembre 2009 0
Juillet - septembre 2009 0 0
Avril - juin 2009 0 0
Septembre - novembre 2008 0 0


Renseignements à l'intention des patients et des familles

L'Hôpital Glengarry Memorial Hospital prend vos soins et votre sécurité très au sérieux et est résolu à garantir la transparence. Ainsi, depuis décembre, nous publions un rapport trimestriel des taux d'infection de notre hôpital dans notre site Web.

Si vous avez des questions au sujet des renseignements susmentionnés ou au sujet du programme de prévention et de lutte contre les infections de notre hôpital, veuillez communiquer avec Joann Beckstead, IA, C.I.C. (certificat en prévention des infections), praticienne de la prévention et de la lutte contre l'infection, par téléphone au 613 525-2222, poste 4114.
Taux de bactériémies à Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) et taux de bactériémies à entérocoque résistant à la vancomycine (ERV)

L'Hôpital Glengarry Memorial Hospital publie ses taux d'infection en ligne tous les trois mois (trimestre). Notre site Web contient de l'information sur nos taux d'infection à SARM et à ERV acquise à l'hôpital.

Que veut dire infection acquise à l'hôpital (nosocomiale)?

Parfois, quand les patients sont hospitalisés, ils contractent une infection. Il s'agit alors d'une infection acquise à l'hôpital, ou nosocomiale. Dans le cas du SARM ou de l'ERV, cela pourrait vouloir dire que les symptômes commencent 72 heures après l'admission; ou que l'infection était présente au moment de l'admission, mais que celle-ci était liée à une admission antérieure dans cet hôpital en l'espace des quatre (4) dernières semaines.

Qu'est-ce que l'entérocoque résistant à la vancomycine (ERV)?

Les entérocoques sont des bactéries qui sont normalement présentes dans les intestins humains et dans les voies génitales féminines et que l'on retrouve également souvent dans le milieu ambiant. Ces bactéries peuvent parfois causer des infections. La vancomycine est un antibiotique souvent utilisé pour traiter les infections causées par les entérocoques. Dans certains cas, les entérocoques deviennent résistants à ce médicament et sont donc appelés entérocoques résistants à la vancomycine (ERV). Les ERV ont une concentration minimale inhibitrice (CMI) pour la vancomycine de 32 µg/ml ou plus. Ils contiennent les gènes de résistance VAN-A ou VAN-B.

Comment l'ERV est-il transmis?

Le mode de transmission le plus important de l'ERV dans le milieu des soins de santé, c'est par les mains temporairement colonisées des travailleurs de la santé qui l'acquièrent au contact des patients colonisés ou infectés, ou après avoir manipulé du matériel ou de l'équipement contaminé. Les patients colonisés non décelés présentent un risque particulier de transmission aux autres patients.

Comment le diagnostic du SARM et de l'ERV est-il posé?

Si vous répondez aux critères pour un dépistage, l'infirmière prélèvera des échantillons dans le nez, au rectum et dans toute lésion et région ouverte de la peau. Le test permet d'identifier rapidement les porteurs des bactéries et de prévenir la transmission aux autres patients. Votre médecin sera informé du résultat du test.

Comment traite-t-on le SARM et l'ERV?

Bon nombre de bactéries vivent dans l'organisme et sur le corps sans causer de maladie ou d'infection. C'est ce qu'on appelle une colonisation. Celle-ci ne requiert aucun traitement. Toutefois, ces mêmes bactéries, dans d'autres conditions, peuvent entraîner la maladie. C'est ce qu'on appelle une infection.

Le SARM peut coloniser le nez, la peau et les voies respiratoires. Il peut causer une infection dans les voies respiratoires, dans les champs opératoires (parties et organes où se pratique une opération) et dans le sang. Le traitement dépend de la gravité des symptômes chez le patient malade.

Quelles précautions l'hôpital utilise-t-il pour prévenir la propagation du SARM et de l'ERV dans l'hôpital?

Si les résultats du test indiquent que vous êtes porteur du SARM ou de l'ERV, on vous placera dans une chambre individuelle où vous serez soumis à des précautions particulières pour la prévention des infections et la lutte contre celles-ci. Ces précautions visent à éviter la transmission des bactéries aux autres patients. Les soins médicaux dont vous avez besoin ne seront pas touchés.

Que fait l'Hôpital Glengarry Memorial Hospital pour améliorer la sécurité des patients?

  • Mise en place d'un programme d'hygiène des mains comprenant l'accès accru au gel d'alcool
  • Test de dépistage des organismes résistants dès l'admission chez les patients qui semblent sains et qui pourraient être des porteurs « muets » des organismes résistants
  • Utilisation de chambres individuelles, de blouses, de masques et de gants pour combattre la transmission de l'infection
  • Augmentation des ressources affectées à l'entretien ménager
  • Éducation et campagne de sensibilisation des patients et des travailleurs de la santé

Télésanté

Télésanté Ontario est un service téléphonique, gratuit et confidentiel, que vous pouvez appeler pour obtenir des conseils ou des renseignements généraux sur la santé de la part d'une infirmière ou d'un infirmier autorisé. Le service donne accès, 24 heures sur 24, à une ou un professionnel de la santé qualifié. Il peut vous aider à décider de vous soigner vous-même, de prendre un rendez-vous avec votre médecin, de vous rendre à une clinique, de communiquer avec un service communautaire ou de vous rendre au service d'urgence d'un hôpital.

Contactez Télésanté Ontario:

1-866-797-0000

back up